samedi 1 octobre 2011

Comment enlever la Colle.


Bonjour,

Tous les jours à l'atelier les différents travaux nous obligent à la mise à la colle. ( pratiquement pour tous )
Cette opération est soit de tenue uniquement soit de préparation 
Un peu comme la couturière bâtit son travail. Mais la colle n'est pas la seule façon, Il est vrai qu'en cordonnerie plusieurs manières existent pour " bâtir ". Nous pourrons en reparler.




La préparation laisse supposer une autre action de tenue véritable.
Selon les cas dans la maroquinerie, la bagagerie, la sellerie, les vêtements,etc..ce sera, ou dans la chaussure.
COUTURES, RIVETS, OEILLETS, PRESSIONS, FERMOIRS, AGRAFES, POINTES, CHEVILLES BOIS,ETC,,,




Alors que dans pratiquement tous les sujets sur la pose des fermetures à glissières, mais dans beaucoup d'autres réparations du blog, chaussures, bottes, vêtements, maroquinerie, bagagerie,etc..Une préparation est faite à la colle :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/03/changement-dune-fermeture-glissiere-sur.html

personnellement, je pique souvent sans aucune opération préalable.
Sans vouloir dire dire que cela ne m'arrive jamais, loin de là, mais c'est quand même assez rare.
Cela évite les problèmes de colle sur les doublures,
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/la-question-posee-dans-une-autre.html
les daims, veau velours, etc...et cette obligation sujet de ce jour, d'enlever la colle. Avec comme principal avantage cette qualité de finition de souplesse, de facilité et de liberté de manoeuvre du support réparé.




Chaussures :
Lorsque on encolle les parties à souder, pour le support (  souliers ), seuls ceux à lisses collantes, demandent une attention particulière en bordure. Il faut que ce soit parfait. Toutes les autres fabrications avec trépointes, goodyear ou norvégien, leurs talons ne posent aucun soucis.

Matières, matériaux :
Semelles cuir, caoutchouc, airlite, rug, crêpex, crépina etc...,
Semelle entières, Zarco, Bateau, pompier, Vibram, Armée, Golf, Rafale, Dauphin, etc...
Patins, Elysée, Top sem, Crêpex, airlite, etc...
Bonbouts, cuir, cuir / caoutchouc, ailite, Crêpex, Salpa, Liège, etc...
Ainsi que les réparations particulières, Emboitage, Cambrions, Rempli, etc...
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-cambrion-et-la-rapide-cambrure.html

Peausseries :
Talonnette, Première peau, Glissoire, enrobage, pièce, etc...
toutes ces énumérations ne demandent pas d'attentions particulières.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/04/refaire-les-glissoires.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/06/dans-la-serie-piece-collee-en-applique.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/03/enrobage-comment-faire.html

Maroquinerie, Bagagerie, Sellerie, Vêtements,
Avec leurs doublures, poches, motifs, fermoirs, fermetures, etc..ces accessoires nous obligent en général, à beaucoup d'attentions.
Souvent dans ces activités un côté est encollé avec soin, puis aussitôt pressé sur l'autre pour sa mise à la colle parfaite sans débordement.






Certaines peausseries demandent une attention particulière, par rapport à leurs leurs finitions, leurs matières, leurs coloris, qui obligent à un encollage précis sans débordement.
Mais en règles générales, tous les,
Strecth, daims, Veau velours, Nubuck, Toile, Tissus.




Lorsque qu'un malheur arrive, la colère, la déception étant mauvaises conseillères, le premier réflexe est d'enlever sans plus attendre, c'est très souvent étaler et aggraver la salissure.
Alors que la bonne solution est de retourner le support pour que la colle ait tendance à descendre, s'ôter naturellement de celui ci.
Après un long temps de séchage, il suffit de tirer, pour très souvent voir cette colle sèche, s'enlever miraculeusement.





Et celles qui acceptent n'importe quel traitement du fait que même si la colle déborde, elle sera enlevée facilement après le séchage. En général toutes les peausseries lisses, grainées, reptiles, Vernis, Bookbindé, etc...
Attention pourtant à certains cuirs et peausseries aux revêtements synthétiques, la colle fait effet de dissolvants, désagrège, cloque le support.

Les matières qui n'acceptent aucun encollage sauf ceux adhésifs, doublures, toiles, etc...
Avant le passage au poste de déforme,
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/la-deforme-traditionnelle-du-cordonnier.html

les chaussures sont brossées, soufflées, pour enlever la poussière, et systématiquement passées au crêpe pour enlever les débordements, les restes de colle.





Les premières peaux de propreté, comme toutes les pièces sont encollées retournées sur un papier ( journal ) normalement sans problème, à condition de ne pas les déplacer lors de l'encollage.


Sauf pour les bottes, bottines, aux doublures synthétiques, en fourrure. Au passage de la première peaux qui doit être encollée, rentrée aussitôt pour pouvoir la faire bouger sur la première de montage pour sa position idéale. Pour les doublure en peaux lisses le problème ne se pose pas.
Ce travail est très difficile, certains cordonniers s'y refusent, et pratiquement toutes les fabrications d'origines comportent des premières peaux particulières, rigides, mais positionnées sans collage.
il existent plusieurs manières de faire pour contourner ce gros inconvénient. Ceux qui ne pratiquent pas ont trouver leur solution, les autres ont certainement à défaut de réelle solution, trouver leurs trucs, la précision et la méticulosité ne suffisent pas.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/04/toutes-les-premieres-peaux-de-proprete.html

La colle peut s'enlever de différentes façons. En frottant avec les doigts, mais autant aller au plus simple et au plus facile, le Crêpe. Ce petit morceau de matière naturelle fait des miracles dans plusieurs domaines, j'en parle ici :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/le-crepe-veritable-posologie-et-mode.html
 Et ici :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/daim-veau-velour-nubuck-entretien-trucs.html

Pour l'enlever, il suffit de frotter les restes de colle, le crêpe va s'user, s'arrondir, se noircir. Il est facile de le retailler, et même de le biseauter au banc de finissage pour une meilleure facilité de passage, entre tige et semelle, éclair et rabat, par exemple. Pour les pièces et certains travaux, on évitera de frotter à " rebrousse poils " ce qui va décoller les bords amincis fins comme du papier à cigarette.



Certains endroits sont difficilement accessibles au morceaux de crêpe, restent dans cet alternative, les doigts.
Si ce procédé n'en vient pas à bout, d'autres solutions plus agressives existent. Je préfère ne pas les évoquer, ce sujet étant fait pour les amateurs. Les risques sont importants, seuls les  professionnels les gèrent avec même parfois de la difficulté.

Esthétiquement à la livraison, rien n'est plus déplorable qu'un travail même parfaitement exécuté, au bordures souillées par les débordements de colle.
Petit sujet simple, mais si tous les professionnels connaissent, ( et encore ) il peut aider les amateurs, ( un peu comme le stylo argent ) qui excellent dans beaucoup de domaines du travail du cuir.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-stylo-argent-pour-tracer-dessiner.html

Très amicalement,

Tictac le besogneux

23 commentaires:

  1. bonjour,quelle colle me conseillez-vous pour des semeles anti-glisse?et pour éviter q'elles se décollent aux premières pluies.
    merci de votre réponse.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Alors que les cordonniers ont à leur disposition plusieurs sortes de colle selon la tenue, la préparation du travail, ils utilisent " tous " maintenant la colle néoprène de viscosité différente selon les saisons, leur position géographique.
    C'est ce que je vous conseille, pour vos patins de protection , à condition que le support soit "réceptif" sans tannage gras, au chrome, plastiques,etc...qui obligent à des primaires, halloprim,double encollage, réactivation, etc...Une préparation avant l'encollage est nécessaire/obligatoire,
    verrage, cardage, dépoussièrage, encollage de chaque partie, support et matière, temps de séchage,( une dizaine de mn minimum ), pour aller jusqu'à beaucoup plus selon les conseils d'utilisation du fabricant.
    Affichage, martelage, brochage, finition.
    Bonne réussite.
    Trsès amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci bcp de vo conseils.

      cordialement.

      Supprimer
  3. bonjour j'ai acheté des botte timberlande et je les et enmené chez mon cordonier et il a fait vraiment sala la colle depase beaucoup comment peu t'on enlevé le surplus de colle seche et en plus sa pas tenue je luie t ramené a recommencé avec des rivet mes son sale avec la colle je suis degouté

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    La première chose à faire lorsqu'un travail ne convient pas c'est de faire ses doléances à l'artisan.
    Si il y erreur oublis ( colle )de sa part comme cela nous arrive tous, il remettra la réparation sur ses bons rails.
    On attend parfois aussi de l'artisan des performances irréalisables qu'il expliquera simplement.
    Autrement si le cordonnier ne correspond pas à vos attentes, les divorces existent entre conjoints, entre artisans et clients aussi comme dans toutes les professions ( la grève de l'achat )
    La colle de toutes façons ne doit jamais dépasser, ou c'est un oubli, ou !...
    Votre demande est faite sous le sujet consacré à ce problème.
    Mis à part une colle particulière, mais je vais rééditer mon conseil," le crêpe "
    Très amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour
    j'ai besoin de votre précieuse aide :-)
    J'ai de très jolies sandales avec des strass mais quelques un s'étant décollés je les ai tous enlevés sans réfléchir qu'il resterait les points de colle...
    Elles sont imitation daim et de couleur noir.
    Que me conseillez vous de faire pour enlever cette colle qui les rend pas très jolies :-(
    J'ai vu dans votre super topic que vous conseillez la crêpe. Est-ce la solution la plus simple et efficace? Ou puis je me la procurer?

    Mille merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Les daims ou imitations ne sont pas les supports les plus faciles pour la colle à l'inverse des peausseries lisses.
      Souvent les motifs sur les sandales sont cousus, collés, avec d'autres colles que la néoprene ou le crêpe fait ses merveilles.
      Il faut quelquefois " l'arracher " ou employer d'autres actions suggérées
      Dans le sujet avec ce passage,

      Si ce procédé n'en vient pas à bout, d'autres solutions plus agressives existent. Je préfère ne pas les évoquer, ce sujet étant fait pour les amateurs. Les risques sont importants, seuls les professionnels les gèrent avec même parfois de la difficulté.

      Je pense que dans certains cas le passage chez le professionnel est gage de tranquillité et de garantie, c'est ce que je vous conseille.
      Très amicalement.

      Supprimer
  6. Bonjour

    je vous remercie pour votre rapidité et ces conseils.

    Je pense oui que la solution serait d'aller voir le profesisonnel :-)

    Je vous souhaite une très bonne continuation

    RépondreSupprimer
  7. bonjour, je possède une paire de compensée grise claire en "faux daim". Des strass si trouve sur le talon et je n'ai absolument pas, bien évidement j'ai voulu tenter d’ôter ces strass et la colle reste. Pensez vous qu'il est possible d'enlever définitivement ces points de colle ? (si ce n'est pas possible j'opterai surement pour faire une broderie a la main par dessus.....gros travail..)
    merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Un peu pour " ennuyer " certains, j'ai coutume de dire que tout est possible....Sauf les taches, salissures, etc...et la colle selon la qualité du support et le type de colle,
      Sans voir l'objet du délit seul moyen de savoir exactement si l'action est possible, je vais jouer au devin, non pour moi d'après votre description du support de la colle que je suppose pour tenir ces strass il va être impossible de l'enlever.
      Autrement vous optez pour la meilleure solution, lorsqu'on ne peut enlever, on couvre par différents stratagèmes, j'en ai fait un message sur le blog.
      peut être existe il une solution comparable en résultat mais plus facile que la broderie.
      On peut également faire un recouvrage, ou une teinture en remplacement, j'ai fait des messages sur ces deux possibilités.
      Allez voir un cordonnier qui va vous en dire plus chaussures en main.
      Bon courage,
      Très amicalement.

      Supprimer
  8. bonjour tic-tac,
    un avignonais qui écrit loll
    ayant une prothèse a la hanche je me de doit de réajuster a chaque foi mes chaussure.
    mon cordonnier fait du bon boulot, et très beau aussi (semelle 1.5cm)
    rien a en redire.
    mais la j ai fauter dans la mesure, donc la semelle est plus haute que prévu et cela me fait beaucoup de douleur dorsales, est ce qu il existe un moyen pour enlever la semelle qui a été rajouter sachant quelle a été coller.
    sachant que j aime beaucoup cette nouvelle paire de chaussure
    j espère avoir une réponse de votre part lol
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Tout est bien sur possible, mais cela relève quand même d'un travail professionnel.
      Le solution est de retourner voir votre cordonnier qui vous satisfait, de lui expliquer votre souci, il va sans problème rectifier votre soulier.
      Très amicalement.

      Supprimer
  9. Bonjour
    A l'inverse de votre article j'aurais voulu vous demandez conseil sur le choix d'une colle resistante au choc mais restant tout de même souple car se serait pour coller des strass sur des chaussures en caoutchouc j'ai tésté la e6000 mais en cas de choc les strass ce décollent.
    Cordialement
    Jenny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'oublié même si je doit passer par plusieurs étapes comme accroche sechage etc cela ne me dérange pas je voudrais juste que les strass colle vraiment et resiste au choc vibration et que la colle soit tout de même étanche :)

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Normalement en cordonnerie les strass ne sont pas collés mais cousus c'est pour moi un impératif.
      Mais si j'avais pourtant une obligation de collage je prendrais la néoprène qui pour regroupe ces qualités.
      Certaines colles vendues au grand public sont inconnues des professionnels!
      Désolé de ne pouvoir vous donner plus de renseignement.
      Très amicalement

      Supprimer
  10. BOnjour, j ai variment besoin de votre aide : j ai des escarpins en cuire et sur le devantde la chaussure il y a une fleur collée, comment je peux décoller cette fleur sans abimer la chaussure svp? pour rendre l escarpin lus simple? merci

    RépondreSupprimer
  11. BOnjour, j ai variment besoin de votre aide : j ai des escarpins en cuire et sur le devant de la chaussure il y a une fleur collée, comment je peux décoller cette fleur sans abimer la chaussure svp? pour rendre l escarpin plus simple? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Bien souvent les motifs en général ne sont pas sue collés mais en plus cousus ou agraffés.
      Sans avoir les chaussures en main il est impossible de savoir comment et avec quels procédés de tenue cette fleur est fixée.
      Je suis incapable de vous dire comme enlever les fleurs sans àbimer celle de la peausserie.
      Il faut aller voir un professionnel lui seul chaussures à sa disposition pourra apprécier la méthode.
      Je suis désolée.
      Très cordialement.

      Supprimer
  12. Merci pour toutes ces infos ! de mon côté j'ai marché avec des chaussures auxquelles je tiens dans de la colle industrielle, ce qui fait qu'elles adhèrent au sol et ramassent tout ce qui traîne. J'ai essayé de les faire tremper dans un bain d'acétone puis de les brosser avec une vieille brosse à dents et de les racler avec une spatule de plâtrier, les saletés partent mais l'effet collant reste. Avez vous une autre solution pour enlever cette colle ou en annuler l'effet collant ? bien cordialement, belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Vous ne m'indiquez pas en quelle matière sont les semelles d'usure, mais je suppose qu'elles sont en élastomère, translucide ou plastique compte tenu de cet effet collant qui persiste.
      Soit cette colle industrielle, soit l'acétone, a remis ( en humeur ) la matière sans grande solution pour moi mis à par de remplacer ces semelles d'usure.
      C'est du moins mon humble avis en lisant vos constatations, seul un professionnel souliers en main pourra faire une expertise exacte.
      Très cordialement.

      Supprimer
  13. Bonjour,
    Merci pour votre réponse détaillée,aimable et pro ! Les chaussures sont de marque Arche avec semelles exterieures en pur lait d'hévéa et empreintes très particulières. Je vais les faire ressemeler, mais j'habite au Maroc et j'espère obtenir un rendu fini correct. Belle journée

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    Merci pour votre réponse détaillée,aimable et pro ! Les chaussures sont de marque Arche avec semelles exterieures en pur lait d'hévéa et empreintes très particulières. Je vais les faire ressemeler, mais j'habite au Maroc et j'espère obtenir un rendu fini correct. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Pur lait d'hévéa pour moi peut être à tort se traduit par Crêpe.
      Je comprends encore mieux, le crêpe déjà sans vos ennuis présente ce genres de manifestations. Un lien dans le message en parle,
      Bonne chance, très cordialement.

      Supprimer